COURIR EN PAYS DE SAVOIE
Compteur de visites
Eco
France Panneau solaire
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Bubble stat

RESULTATS DES REGIONAUX DE CROSS-COUNTRY DU 30 JANVIER 2011

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: RESULTATS DES REGIONAUX DE CROSS-COUNTRY DU 30 JANVIER 2011

Message par Invité le Mar 1 Fév 2011 - 20:30

schtroumphette a écrit:bonjour,

les gars qui sont devant aux cross sont ils spécialisés?

est il possible d ' etre 1er au marathon du mont blanc et champion de france de cross par exemple?

Ben moi je ne la trouve pas si stupide la question de Rachel !!!

Plus d'un serait étonné par le caractère endurant de certains sur du sois disant court. Ce n'est pas écrit d'avance.

L'endurance pure est une qualité plus complexe qu'une VO2 ou une VMA !!!

Ivan

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RESULTATS DES REGIONAUX DE CROSS-COUNTRY DU 30 JANVIER 2011

Message par Invité le Mar 1 Fév 2011 - 21:11

Oui mais il faut savoir monter et surtout descendre en encaissant musculairement le tout, les exemples sont multiples pour dire que ce n'est pas gagné et en tout cas pas sans une grosse préparation.

Et en sens inverse aucune chance de voir un des 10 premiers du marathon du Mt Blanc rentrer dans les 30 en cross.

Sur les 10 premiers du Marathon en 2010, on peut en imaginer 3 ou 4 qui pourraient rentrer dans les 100 aux France de cross.

C'est vraiment 2 disciplines différentes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

PALMARES RECURRENT

Message par François de la Balme-de-S le Mer 2 Fév 2011 - 21:14

CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY DU 30 JANVIER 2011 A LA TOUR-DE-SALVAGNY (RHONE)

Article augmenté et amendé par rapport à celui figurant dans le mag de Nico, « Courir dans les Deux Savoie », numéro 22, février 2011.

Si les années et les contrées défilent, il n’en est rien du palmarès qui est l’identique de celui de 2010, du moins pour trois des cinq principales épreuves. Hélène Guet (élite femmes), Hassan Chadhi (élite hommes) et Julien Calandreau (court hommes), engrangent ainsi une nouvelle victoire, douze mois après celle glanée à Mably (Loire), démontrant ainsi leur vélocité mais aussi leur entregent sur des parcours radicalement différents. Vallonné l’an passé autour d’un complexe sportif, le tracé fut en revanche rigoureusement plat sur l’ancien hippodrome de la Tour de Salvagny, situé au nord-est de Lyon.

La belle pour Hélène Guet sur le cross long féminin (6520m)
Au rayon des dames, c’est la Rhodanienne Hélène Guet, née le 14 janvier 1985 à Nevers, 1m71 pour 58kg, pensionnaire de Décines Meyzieu Athlétisme, qui a gagné le jackpot. Elle a ainsi remporté la belle sur l’Ougandaise Ruth-Diana Mendes, née le 23 décembre 1984, de Lyon Athlétisme, la reléguant à 19’’. Après avoir pris le dessus sur l’Africaine en novembre à l’occasion du Cross des Myriades à Saint-Priest, la Décinoise avait été devancée par Mendes, en pleine progression, lors des Départementaux du Rhône du 9 janvier dernier à Décines.
Désappointée et touchée dans son amour-propre, la Vice-Championne de France du 5000m (16’52’’56 le 8 juillet 2010) avait en réalité le blues, ayant démarré depuis les prémices de novembre son stage de fin d’études en pharmacie : 35 heures de travail hebdomadaire, « à piétiner toute la journée », des séances nécessairement raccourcies et surtout isolées du reste de son groupe d’entraînement qui lui donnent la fâcheuse impression de moins bien travailler. In fine, une trépidante vie professionnelle qui l’avait empêchait de défendre ses chances à l’automne 2010 lors des cross qualificatifs pour le Championnat d’Europe dont elle avait accaparé la 41e place à Dublin en 2009. Elle n’en avait pas moins battu durant cette période son record personnel sur 10km à Vénissieux en 35’06’’ avant de grimper sur la seconde marche du podium à Saint-Priest.
Une consolation bien maigre pour Guet qui déclarait alors en cette fin d’année 2010 : « Ce stage, c’est un passage obligé. Mais même pour six mois, c’est difficile à avaler. C’est frustrant quand on sait qu’on a les moyens d’entreprendre de jolies choses. Je vais donc essayer de m’adapter par rapport à une préparation qui sera moins soutenue qu’en 2009. »
Aussi, le succès des Régionaux lui apparaît presque comme un soulagement. « C’est vrai que ma défaite à Décines avait eu du mal à passer et que cette succès me fait vraiment du bien. Il y eu une belle bagarre mais j’ai senti qu’elle était un peu moins bien qu’il y a trois semaines. C’est d’abord la victoire du mental car ça s’est joué beaucoup dans la tête. Au niveau des qualités physiques pures, je pense que Mendes a davantage de potentiel que moi mais l’envie était de mon côté cette fois-ci », expliquait une Hélène Guet radieuse quelques minutes après la course.
Du côté de la minuscule Ougandaise qui disputait pour l’occasion ses premiers championnats régionaux, l’heure n’est pas à la déception, d’autant plus qu’elle n’a que six mois de compétition dans les jambes depuis son retour de grossesse : « Hélène est une très bonne athlète et je n’étais pas au mieux de ma forme. J’ai été grippée pendant deux jours et j’avais un peu mal au ventre. J’ai cru pendant un temps que je pourrais gagner et j’ai donné tout ce que j’ai pu mais ça n’a pas suffi. »
Prochain face à face entre les deux femmes le 13 février à Annonay pour les demi-finales du Championnat de France. D’ores et déjà, Hélène Guet promet une lutte au couteau : « On va encore se battre pour décrocher la timbale mais il faudra aussi se méfier des autres filles, au premier chef Clémence Calvin ». Celle-ci, née le 17 mai 1990, 1m66 pour 55kg, spécialiste du demi-fond est licenciée à Courir à Cusset dans l’Allier. Le 9 janvier 2011, elle a terminé 4e du 10km international de la Prom’Classic à Nice en… 34’45’’.
On remarquera la superbe prestation de la traileuse et montagnarde Ardéchoise Fiona Porte pour son baptême du feu. Née le 7 février 1989, 1m67 pour 50kg, et endossant ses nouvelles couleurs du redoutable Athlétic Club de l’Ondaine (ACO) Firminy, elle se classe 11e à 1’54’’ de la lauréate. Mais qui a clamé que les sectateurs du trail sont insignifiants en cross ?
Chez les quadras, la néo-vétérane Florence Reignier (née le 15 février 1971, Association Sportive Villeurbanne et Eveil Lyonnais) accroche la première position et la 6e au scratch, mettant brutalement fin au règne de quatre ans de Martine Boillon (née le 10 mars 1967, Foulée d’Annemasse). Seconde et 12e au scratch, celle-ci accuse un retard conséquent de 35’’.

Claire Navez au nirvana sur le cross court féminin (3160m)
Née le 6 octobre 1987 à Niort, 1m70 pour 50kg, Claire Navez, coéquipière d’Hélène Guet à Décines Meyzieu Athlétisme, n’aura laissé que des miettes à sa poursuivante immédiate, la Ligérienne Aurélie Coulaud, 32 ans le 5 mai prochain, 1m72 pour 55kg, portant les couleurs de l’Athlé Saint-Julien 74 : au final, 29 secondes séparent les deux athlètes. Un gouffre sur une distance aussi courte. Même si elle ne fait pas de la saison hivernale un objectif, Claire Navez confirme qu’il faudra compter sur elle sur les terrains fangeux : « Je vais maintenant alterner entre la salle sur 1500m (sa discipline de prédilection, où elle a réalisé 4’21’’52 le 20 janvier dernier), et le cross court. L’an passé, j’étais blessé. Cette année, tout va bien. J’en profite en conséquence. » Observons que Navez complète une belle série pour son groupe d’entraînement puisqu’elle se prépare sous la houlette de Bastien Perraux avec Hélène bien sûr mais aussi Hassan Chadi, tous deux victorieux du parcours élite.
Enfin, chez les femmes, saluons la double seconde place par équipe accaparée par l’Athlé Saint-Julien 74 aussi bien sur le long que le court.

Hassan Chadhi, en ballade sur le cross long (10430m)
Né à Cluses le 7 mai 1989, le sociétaire d’Arve Bonneville Pays Rochois, 1m69 pour 58kg, écrase littéralement tout sur son passage. Bon nombre d’observateurs avisés du cross prédisaient pourtant une victoire dans la douleur, pis même, un échec sous les coups de butoir d’une foultitude de prétendants. Et ce contrairement au millésime 2010 où le jeune demi-fondeur avait décroché le gros lot sans grande concurrence, Saïd Berioui alors souffrant jetant précocement l’éponge.
Il n’en fut rien, surtout en l’absence de ce dernier, l’unique Rhônalpin capable de lui opposer une relative résistance dans un très bon jour. Fort de son titre européen espoir de cross-country, conquis de haute lutte le 12 décembre dernier à Albufeira au Portugal sur le Francilien Florian Carvalho, 3’’ les différenciant, il emmena le peloton à folle allure. Puis s’isola après seulement un tour sur les cinq que comptait le circuit. « C’était dans son intérêt, ajoutait l’un de ses deux entraîneurs, Christian Dunand. Ses adversaires nourrissent sans doute un petit complexe. En partant tôt, il a bloqué la course. »
La chasse était pourtant impulsée par de talentueux athlètes dont deux parvenaient à suivre le rythme démoniaque du Bonnevillois mais relativement… loin derrière : Thibaud Nael (né le 23 juin 1984, Forez Athlétic Club) et Hakim Merzougui (né le 24 avril 1980, Athlétique Sport Aixois). Le premier est tout simplement crédité d’un record en 29’10’’ sur 10km (Prom’Classic à Nice 2009), course où il rend encore sa copie en 29’24’’ le 9 janvier dernier. Quant au second, lauréat des ultimes Départementaux d’Aix-les-Bains, il excelle sur demi-fond, en particulier sur 1500m où son temps étalon est de 3’42’’20 en 2008.
La chevauchée solitaire d’Hassan ne pouvait donc être inhibée, sinon par le froid humide tétanisant ses muscles et les interminables lignes droites suscitant un tant soit peu sa relative apathie.
« C’est inné. Il a un don qui fait rêver. C’est notre petit Bekele », admire Nael, finalement second à 34’’ devant Merzougui, à 43’’ ; un Ligérien qui savoure son retour progressif au premier plan après deux années gâchées par une suite de blessures.
De retour d’un stage d’un mois au Kenya le 19 janvier, Chahdi, dorénavant installé à Villeurbanne, sait qu’il lui reste du travail d’ici les Championnats de France concourus le 27 février à Paray-le-Monial, en plein cœur pays charolais (ouest de la Saône et Loire). Il y visera une place parmi les six premiers afin de glaner sa première sélection en équipe de France senior pour les Mondiaux, à Punta Umbria en Espagne le 20 mars.
Ses deux coachs, Christian Dunand, qui l’a découvert à Bonneville en minimes, et Bastien Perraux, qui le couve désormais à Villeurbanne, ont noté une légère crispation sur le haut du corps. « Il court un peu tassé », observait Dunand. Et ses longs footings sur les hauts plateaux kenyans (180km par semaine) lui ont fait perdre un soupçon de puissance dans ses cuisses, affûtées comme jamais.
Mais l’ensemble est quand même plus que prometteur. « Depuis son premier stage au Kenya en septembre, il est sur un palier de forme exceptionnel », selon Dunand. Prochain épisode aux Interrégionaux à Annonay le 13 février où le parcours, plus accidenté, devrait lui offrir un terrain de jeu idéal pour se tester. Face à une opposition raffermie par le trio de Clermont Athlétisme Auvergne, les Kenyans Simon Munuytu, 33 ans (2h09’24’’ sur le Marathon de Paris en 2008), et James Kibocha Theuri, 32 ans, enfin par Badredine Zioini, 34 ans. Seuls les deux derniers ont pris part aux Régionaux d’Auvergne, Theuri finissant 2e sur le court et Zioini 1er sur le long.

Julien Calendreau qui rit, Emmanuel Meyssat qui pleure, sur le cross court (3980m)
Et de deux ! Après Mably, le Voironnais Julien Calendreau a récidivé, sur le fil comme à l’accoutumée. Né le 28 août 1987, fidèle à l’Entente Athlétique Centre Isère, agrégeant depuis 2009 les anciennes formations de Moirans, Rives et Voiron, il précède de 2’’ le Drômois Tony Moulai (Entente Athlétique Romans Bourg-le-Péage), 35 ans, et de 3’’ Emmanuel Meyssat (ACO Firminy), 30 ans. Un Meyssat terriblement éprouvé par une gastro qui lui aura sans doute coûté la couronne.

L’atypique néo-Annécien Eric Carassus, si près de la victoire sur le cross vétéran (9310m)
Multi-médaillé mondial sur 1500m et plusieurs fois sacré en cross chez les seniors, le Stéphanois Driss Maazouzi de souche marocaine, 42 ans le 20 octobre prochain, a remporté son premier titre régional comme vétéran. « Je suis surtout venu pour accompagner les jeunes et donner un coup de projecteur médiatique à mon club », racontait l’ex-licencié des Coquelicots 42 qui vient de porter sur les fonts baptismaux Athléform’42.
Continuellement dans ses talons, s’illustrait le néo-quadra, né le 3 septembre 1971, Eric Carassus, résidant dans la préfecture haut-savoyarde et nouvellement à l’Athlé Saint-Julien 74, qui n’aura pas manqué de flair en le recrutant. Incontestablement, celui-ci aura impressionné tant par son look, en particulier sa coiffure dreadlock que par sa prouesse, le succès lui échappant pour huit secondes et prenant parallèlement le meilleur sur des coureurs de prestige. A l’instar de Nabil Bouchelaghem, 42 ans à compter du 31 janvier et figure emblématique de l’AS Aixois, se contentant de la 3e position.
« Nabil m’avait été supérieur aux Départementaux et je voulais prendre ma revanche », appréciait « le Rasta » (respectivement 1er et second à Aix-les-Bains). A l’image encore de Philippe Robin, 41 ans depuis le 8 janvier, de l’Entente Athlétique Bressane, échouant au pied du podium après avoir raflé les Départementaux de l’Ain des espoirs aux vétérans.
Sur cette épreuve, on mettra en exergue la très belle tenue de l’escouade de l’Athlé Saint-Julien qui finit lauréate, devant l’AS Aixois, avec la bande des quatre composée de : Carassus (2e) ; Benoit Nave, 44 ans, qui réussit l’exploit de terminer 11e nonobstant une gastro (Déférence !) ; Christophe Hallouin, 43 ans (31e) ; enfin, Thierry Mignot, 41 ans (32e).

François Vanlaton
Pour rédiger cet article, en plus de ma contribution personnelle, je me suis aidé des textes de Florent Cotté du « Dauphiné Libéré » et surtout de Benjamin Steen du « Progrès ».



Les résultats de nos forumistes, adhérents comme invités (vu leur nombre, on espère vivement le compte rendu de l’un d’entre eux, n’est-ce pas Benoit ?) :

Cross long féminin (1ère : Hélène Guet en 24’16’’), 189 classées :
11e et 3e espoir : Fiona Porte (ACO Firminy), invitée, en 26’10’’.
24e et 14e senior : Anne Bertheloot alias Anne62 (AS Aixois) en 27’39’’.
27e et 5e V1 : Michelle Leservoisier (Foulée d’Annemasse) en 27’54’’.
77e et 42e senior : Cathy Dubois alias Cathy (ASVEL Villeurbanne) en 29’51’’.

Cross court masculin (1er : Julien Calendreau en 12’55’’), 147 classés :
4e et 4e senior : Cyrille Hanriot alias Cyrille (ACO Firminy) en 13’00’’.
14e et 4e espoir : Guillaume Adam alias Demi-fondu74 (AS Aixois) en 13’37’’.
92e et 64e senior : Michael Noirclerc (Union Albertville Olympique Tarentaise), invité, en 15'23''.

Cross long masculin (1er : Hassan Chahdi en 33’47’’), 242 classés :
3e et 2e senior : Hakim Merzoughi (ACO Firminy) en 34’30’’.
17e et 17e senior : Stany Paumier alias Niko Bellic (Athlé Saint-Julien 74) en 36’33’’.
19e et 4e espoir : El Houssine Mouzoun (Arve Athlétisme Bonneville Pays Rochois), invité, en 36’46’’.
39e et 33e senior : Alain Gillet alias Alain de la Bec (Evian Off Course) en 37’58’’.
54e et 7e espoir : Nathan Ferreira (Entente Athlétique Chambéry), invité, en 38’41’’.
140e et 118e senior : Romain Basset alias Magikparis (Espérance Favergienne) en 41’56’’.

Cross vétéran masculin (1er : Driss Maazouzi en 32’51’’), 358 classés :
11e et 11e V1 : Benoit Nave alias Benoit (Athlé Saint-Julien 74) en 34’09’’.
18e et 17e V1 : Christian Vuattoux (Evian Off Course), invité, en 34’38’’.
19e et 18e V1 : Joël Pellicier alias Pelloche (VEO 2000 la Plagne) en 34’41’’.
26e et 25e V1 : Félix Dejey (AS Aix-les-Bains) en 34’57’’.
36e et 34e V1 : Jérôme Challier (Foulée d’Annemasse) en 35’24’’.
53e et 3e V2 : Gilles Farina alias Gillesf (FAC Cluses) en 36’02’’.
63e et 58e V1 : Nicolas Konyck alias Nico (Athlé Saint-Julien 74) en 36’29’’.
144e et 123e V1 : Franck Lafon alias Fra73 (VEO 2000 la Plagne) en 38’27’’.
154e et 23e V2 : Denis Morel (Annecy Haute-Savoie Athlétisme), invité, en 38’42’’.
176e et 147e V1 : Christian Lamarque d'Arrouzat alias Chlamarque (Espérance Favergienne), néo-adhérent en ce mercredi 2 février, en 39'22''.
179e et 31e V2 : Juan-Antonio Hernandez (Ain-Est Athlétisme) en 39’27’’.
186e et 153e V1 : Olivier Dixmerias alias Olviercrozet (Athlé Saint-Julien 74) en 39’31’’.


CHAMPIONNATS DU NORD-PAS-DE-CALAIS DE CROSS-COUNTRY DU 30 JANVIER 2011 A SAINT-AMAND-LES-EAUX (NORD, A PROXIMITE DE VALENCIENNES) :

Cross long féminin (1ère : Maryline Pellen en 24’50’’), 108 classées :
3e et 3e senior : Constance Devillers alias Constance (Lille Métropole Athlétisme) en 25’45’’. Constance avait été le 16 janvier dernier victorieuse sur le cross long des Départementaux du Nord à Vieux-Condé.









François de la Balme-de-S

Messages : 1672
Date d'inscription : 14/05/2009
Localisation :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum